La folle s’amuse à se traduire…

11040928_10153074763376185_4090841093891168925_n

Fait que bonjour, gang!

J’ai fuckaillé à droite et à gauche, comme une vraie techno-mongole-à-batteries (pardonnez les courriels erronnés reçus) mais m’y voilà: j’ai starté mon blog, mais en anglais, pour ceux-zé-celles que ça pourrait intéresser.

Cliquez ici :

https://blogoutofmywits.wordpress.com/

Si vous aimez, en français comme in English, n’oubliez pas de partager. Si ça vous tente. Pas de pression, ni rien. Juste, tsé, question de… 😉

Bisouille! À mercredi pour les frenchies. And see ya Friday, pour lézanglo.

Merci de me lire, de me suivre, z’êtes vraiment, vraiment, vraiment blood!

Amoureusement,

votre folle.

Advertisements

2 réflexions sur “La folle s’amuse à se traduire…

  1. Tiens tiens ! Ça évoque des souvenirs, des souvenirs lointains, d’une ancienne connaissance, un poète, il y a longtemps, une oeuvre magistrale…

    Est-ce l’équivalent ou la version féminine et québécoise de L’homme invisible franco-ontarien ( Patrice Desbiens, Prise de parole, 1981 – cf, entre autres : http://www.ledevoir.com/culture/theatre/354941/l-homme-invisible-la-part-de-l-autre-de-patrice-desbiens ) ?

    Je suis intrigué au point que je vais vous lire en anglais aussi. Pourrai pas résister.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s