Avoir la switch à witch

20151028_102448-2
Se déguiser en sorcière… Non pas avec un chapeau pointu et un balai entre les cuisses, non. Sauf à l’Halloween. Et encore…

Mais au quotidien, se sentir investie de pouvoirs qui piquent une saucette dans l’irrationnel. Être convaincue qu’on peut manipuler le destin comme une glaise en mal d’être sculptée. Acheter des livres qui contiennent le mot «clef».

Se tourner vers l’occulte pour occulter l’incontrôlable. Faire une prière devant une chandelle rouge ou blanche pendant le Sabbat. Juste au cas. Comme on se recueille à l’église, mais auprès d’un arbre, la nuit, en murmurant «blessed be», nue, un grigri dans le cou.

Lancer des choses dans l’Univers. Se tisser un karma avec de la laine de bonnes intentions et de foin d’odeur. Éviter les échafauds mais courir les chats noirs. Se couvrir de mystère et d’huiles essentielles. Jeter un sort à celui qui n’a pas voulu nous jeter son dévolu. Et les faire rire avec ça ou freaker ben raide.

Blâmer la pleine lune pour nos marées. Déceler de la synchronicité dans l’air du temps. Se hasarder qu’il n’y a pas de coïncidences. S’écrier «C’est un signe!» à la vue d’un oiseau de malheur. Se tourner vers les étoiles pour dicter notre journée. Lire dans les boules de cristal, les planches de Ouijà ou les cartes de Tarot. Faire tourner les pendules pour les remettre à notre heure.

Toutes les femmes sentent qu’elles possèdent une espèce de don. Certaines ont des anges gardiens, d’autres des posters de fées assises sur des licornes. Elles conconctent des philtres, élixirs et remèdes de grand-mère. Elles poussent du grimoire depuis la nuit des temps, malgré les embûches des scientifiques et les bûchers des sceptiques hérétiques. Qu’elles soient une vieille folle à la verrue ou une adolescente en mal d’un héro de Twillight, elles ont toutes un cri de ralliement : Yes Wiccan!!

Elles aiment croire à l’invisible, à la pensée positive, à la pensée magique. N’ayant pas la force physique, elles se tournent vers celle du psychique pour calmer l’angoisse de l’inconnu, de l’indomptable. Elles ont la volonté de faire partie de ce qui les entoure, d’être en communion avec la terre et l’au-delà.

Les superstitieuses ne comprennent pas la motivation accidentelle, la fatalité. Elles se sentent obligées de la déplacer en la situant dans un monde extérieur. L’ésotérisme est le miroir de nos craintes, de nos doutes et de notre histoire.

Dis moi quels sont tes rituels et sortilèges et je te dirai de quoi tu as peur.

Je trouverais dommage que la civilisation moderne nous fasse quitter le domaine de l’onirisme, du spiritisme, de la pensée intuitive, de l’intériorité, au profit de contingences superficielles et matérielles.

Embrasser la Sybille en soi, décider de deviner les méandres de la vie au fond d’une tasse de thé, en écoutant son intuition ou en focussant sa volonté sur des événements à venir. Tous des procédés pour qu’une fille puisse arriver à se faire confiance.

Prendre tous les aspects d’une femme que la culture dominante considère comme des signes de faiblesses, tels que la sensibilité émotionnelle, le cycle menstruel, l’instinct, et les utiliser comme des outils pour comprendre, communiquer avec l’inexplicable…

…Et découvrir que ça marche…

Exit avec l’éclat de rire nasillard de Margaret Hamilton dans le magicien d’Oz.

Advertisements

2 réflexions sur “Avoir la switch à witch

  1. Je lisais ceci – toutes des sorcières? – et me disais que tu exagères, comme d’habitude, parce que moi, j’ai strictement rien de tout ça ! Pas de cossin nouvel-âge, rien, pas même un p’tit trognon de bâton d’encens qui traîne au fond d’un tiroir. J’ai même plus de chat. Et là … je réalise que je suis vieille fille et que j’ai une verrue au visage.

    Maudite m**de.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s