La liste.

 

BucketList

On a tous un inventaire de choses à réaliser avant de tomber tête à crâne avec la Faucheuse, pas vrai? Une liste d’objectifs de vie? Dès qu’on est petit, on veut faire «quelque chose» de notre existence : devenir astronaute, princesse ou vedette de l’écran, à la rigueur. Et c’est pas trop long qu’on est aussi déçu que de recevoir des billets de spectacle pour Andrée Watters alors qu’on pensait aller voir Roger Waters.

On ne sera pas astronaute, vu qu’on vomit lorsqu’on tourne trois fois sur soi-même. On ne sera pas princesse non plus, sauf déguisée au ComicCon. Et quand ta carrière d’actrice se réduit à palper un rouleau de papier-cul en lançant à la caméra «Mmmh, que c’est doux!», tu sais où tu peux le mettre, ce rêve.

En gros, on se forme l’idée d’une vie réussie par le nombre de cases cochées sur une liste ambitieuse. Plusieurs d’entre nous se mettons une pression terrible. Et que je serai sur la couverture du Forbes entre Oprah et Zuckerberg! Et que je vais te faire le Ironman jusqu’à en saigner des mamelons! Et que je vais avoir deux enfants, un de chaque, dont je vais accoucher, sans douleur, dans une piscine d’eau tiède!

Ouan… Bonne chance avec ça…

Évidemment, quand on n’arrive pas à décrocher toutes les lunes qu’on s’était fixées, on se trouve nul, on se sent comme un raté. Surtout qu’on s’était ouvert la gueule à tout le monde qu’on allait se taper les chemins de Compostelle pour nos trente ans. Et plus on vieilli et que ça sent la Camarde sous nos semelles, plus on vire fou d’accomplissements. On lance des affaires de plus sur la liste sans doute pensant peut-être tricher l’inévitable trépas.

Allez! Un saut en parachute en Écosse après avoir nagé avec les dauphins à Costa Maya, mais avant ça, on termine notre roman sur les tribulations d’un comptable agent secret. Impossible qu’on y arrivera tous. Impossible! On est trop paresseux, pauvres ou on a simplement pas toujours le talent ou le temps.

Mais est-ce si grave que notre vie réelle se mette dans le chemin de notre vie sublimée? Si on s’est promis de faire l’arbre généalogique de la famille et qu’on décide de tuer des zombies sur sa console de jeu à la place,  on le regrettera peut-être deux minutes sur notre lit d’agonie, mais ensuite, on va s’en foutre pour l’éternité.

Bref, laissez-moi me glisser dans une robe de chambre informe pour syntoniser Lebowski et vous dire : T’es en vie, man, tu penses pas que c’est déjà quelque chose d’incroyable en soi? Mets-toi confortable et profite du voyage. Si t’en ressens vraiment le besoin, vas-y auditionner pour La Voix ou patauger dans la fontaine du film La Dolce Vita…  Mais si tu fais juste vivre la vie vivante, tranquille, c’est correct aussi. Ta vie est une réussite en autant que tu l’apprécies.

C’est tout’ bon, dude. C’est tout’ bon…

Advertisements

6 réflexions sur “La liste.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s