Exercices de style sur une rupture.

Breakup

Voilà: Ça se passe dans un bar. Une femme rompt avec un homme. Il cherche à savoir pourquoi.  La femme refuse de lui dire la vérité, pour ne pas le peiner. Elle lui remet un livre qu’il lui avait prêté. Elle lui fait ensuite la bise et part.

Synonymes :

Dans une brasserie, une taverne, un bistro, une dame, une femelle, une gonzesse laisse, rejette, remercie un gentleman, un mâle, un mec. Il s’interroge, se questionne, s’informe à savoir pourquoi. Celle-ci demeure élusive, équivoque, vague. Elle lui remet un bouquin, un roman, un recueil. Ensuite, elle lui donne un bisou, un bécot, un baiser et quitte, file, déguerpit.

Métaphorique :

Dans un lieu où les âmes s’étiolent, éthyliques, une chatte sauvage veut repartir à zéro. Le délaissé jongle avec ses points d’interrogations.  Le livre emprunté est un cœur lu, puis retourné, refusé. Et l’adieu sur la joue n’est plus que l’ombre d’une passion. La chatte devient Griffon et s’envole, libre et cruelle.

BDSM :

Dans un cachot sombre, la maîtresse rompt les liens qui retenaient le soumis. Celui-ci,  la supplie de le fouetter de quelques réponses. Mais la sadique garde sa bouche en bâillon. Elle le frappe avec un grimoire et le mord avant de tourner les talons aiguilles.

Haïku :

Dans un bar l’été

Un bouquin et un baiser

Et un cœur qui crac!

Injurieux :

Dans un bar puant, une demi-pute brise le cœur d’un tata fini qui n’a pas assez de cervelle pour comprendre pourquoi. La trainée se ferme la gueule comme une ostie de carpe trisomique. Le gars, en vrai pas de couilles, se fait remettre son livre plate à mort. La guédaille lui donne un p’tit bec dégueulasse  et décalisse.

Ampoulé :

Les événements se déroulent devant un zinc. Un quidam est démis de ses fonctions par une rombière. Tout ébaubi, l’éconduit revendique une justification à sa rétrogradation. La donzelle se fait absconse. Elle lui redonne un ouvrage imprimé et relié lui ayant déjà appartenu. Alors, elle se lève de son séant, fait une brève accolade et s’esquive.

Parano :

Dans un endroit nébuleux, une suspecte semble conspirer à ne plus fréquenter un étrange homme. Il est curieux.  Y’a anguille, c’est sûr. Surtout que la bigleuse reste ambigüe. Elle lui glisse en douce un livre mystérieux, lui donne le baiser de Judas et file à l’anglaise.  Vraiment  louche tout ça…

Homéotéleutes :

Dans une buvette, une minette pète les oreillettes d’un fier-pet. Il tète et inspecte l’agace-pissette. Elle regrette mais reste muette. Elle se leste de sa plaquette,  lui jette une bisette et prend la poudre d’escampette.

Interjections :

Salut! Allô! Adieu! Heu! Non! Attend! Woah! Tiens! Smack! Bye!

Anglicismes :

Dans un pub, une chick veut prendre un break d’un dude. Le gars comprend fuck all et la girl est pas game d’y dire pourquoi elle veut le dumper. Anyway, elle lui remet le bestseller qu’il lui avait passé. Elle lui donne un p’tit hug super lame pis elle fly.

Spéculatif :

Ça se passe dans un bar ou un café. C’est peut-être elle qui lui a donné rendez-vous, pour se trouver dans un endroit neutre. Au cas où ça chierait. Ou bien, c’est lui qui veut être à l’endroit où ils se sont rencontré la première fois. Bref, la fille casse avec le gars. Sûrement qu’il a un caractère de merde ou qu’il baise comme un pied. Le gars ne semble pas comprendre pourquoi. Il ne doit pas saisir facilement les sous-entendus. Ou peut-être que la fille a bien caché son jeu. Elle lui remet un livre qui a l’air ennuyeux et long.  Sans doute qu’un autre gars l’attend parce qu’elle lui donne un bec vite fait et se sauve.

Mais peut-être aussi qu’elle tourne le coin de la ruelle et qu’elle se met à pleurer.  Allez savoir…

Inversé :

Ça se passe chez l’homme. La femme dit qu’elle est amoureuse de lui. L’homme ne veut pas entendre ça. Il lui explique pourquoi il ne ressent rien d’autre pour elle que de l’amitié. La femme veut ravoir ses lettres d’amours. Il ne les a pas gardées. Elle l’enlace, en larmes.

Et elle refuse de partir…

Advertisements

9 réflexions sur “Exercices de style sur une rupture.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s